avril19

On aime : l’intelligence collective

Robert Bas et l’intelligence collective

Pour commencer cette nouvelle journée, que diriez-vous de zoomer sur une pratique actuelle retrouvée au cœur de nos entreprise ? L’intelligence collective. Elle trouve sa source dans les savoirs individuels des différents acteurs composant une entreprise.

En effet, elle part du principe qu’un seul acteur ne sait pas tout, mais que la somme de chaque acteur sachant quelque chose permet d’aboutir à un savoir global : c’est donc mettre à profit la complémentarité des individus.

Point culture :

Selon Pierre Lévy, chercheur en sciences de l’information et de la communication, l’intelligence collective est :

 « une forme d’intelligence susceptible de dépasser, en les intégrant, les intelligences individuelles et les savoirs spécialisés… elle permet d’atteindre une performance supérieure (meilleure réactivité, utilisation plus optimale des moyens, adaptation à l’imprévu, réduction de l’incertain) ».

L’intelligence collective se rapporte donc à « l’économie des qualités humaines » comme le présente Pierre Lévy.

Si ce principe, qui pourrait se rapporter à un « mantra », sous-tend une nouvelle organisation sociale au sein des entreprises, elle induit par la même occasion de nouvelles interactions intra-entreprise.A l’heure du développement des moyens de communication et d’un marché de plus en plus compétitif, les entreprises cherchent à revenir à ce concept de collectif autonome et participatif afin de se différencier.

Ce processus cumulatif se base donc sur trois piliers :

  • La mobilisation des savoirs ;
  • La mobilisation des connaissances ;
  • La mobilisation des idées.

En d’autres termes : l’humain est générateur de valeur ajoutée dans son quotidien et ses actions, et il est essentiel de le mettre à profit pour aboutir à une entreprise plus efficace et efficiente.

Là où certains voient un recul managérial, d’autres voient une nouvelle ère : celle du management d’entreprise intelligente. Elle intègre aussi bien la technologie actuelle (internet, les réseaux sociaux…) que l’intelligence propre des individus pour aboutir à une communication et réflexion coopérative transversale.

 

L’ENTREPRISE DE DEMAIN SE PRÉPARE ENSEMBLE DES A PRÉSENT.